À propos

THE CMF PROJECT

Call Me Femcee ? Ce sont 15 rappeuses des quatre coins du globe réunies au sein d’un même projet musical. Un projet qui tient à mettre en avant des talents féminins de la scène hip-hop underground. Connexion internationale et valeurs du hip-hop sont au cœur de la compilation du même nom qui rassemble 15 titres originaux. Au-delà de cette compilation, aux productions réalisées par Orkim, le projet se veut comme un concept  avec une tournée de concerts qui s’étendra à travers l’Europe…

Un projet porté par l’Association Rencontres Urbaines.


[EN] Call Me Femcee is an hip hop project putting together several Femcees from all around the world. A project which aims to promote female talent from the underground hip hop scene. International connexion, a bridge between artists with hip hop values at its heart, this compilation album  » Call Me Femcee” brings together 15 original tracks. In addition to this compilation produced by Orkim, they hope the concept will spread all over France and Europe ».

A project by the Rencontres Urbaines Association.

Créée en 2014, l’association Rencontres Urbaines a pour but de promouvoir la culture hip-hop sous diverses formes : aussi bien des ateliers pédagogiques à destination des jeunes de 7 à 18 ans qu’en organisant des événements culturels (concerts, open mic, expositions, projets musicaux collaboratifs …)

Graphism (logos, bannières) by Alexandre Perrin.

VIDEOS

Réalisée par Yuba Photographe.

YUBA

Après ses études de graphisme, il se consacre entièrement à la photographie. Une passion qu’il ne cesse de développer à travers des clichés tous aussi parlants les uns que les autres.Retrouvez l’ensemble de son travail iciFacebook : Yuba Photographe

BIOGRAPHIE

AUDRY FUNK (Mexique) 

ok audry funk 02

Rappeuse et chanteuse depuis l’âge de 13 ans, Audry Funk est reconnue à travers les scènes reggae et hip-hop au Mexique. Parallèlement, elle organise des rencontres et  ateliers afin d’aider les jeunes dans les communautés les plus pauvres et les plus dangereuses. Particularité de ces actions, elle tient à utiliser les valeurs du hip-hop comme vecteur de paix. Impliquée dans plusieurs projets, Audry fait notamment partie de Mujeres Trabajendo : un collectif formé de rappeuses, danseurs et graffeurs venant de tout le Mexique. Somos Guerreras est un autre collectif dont Audry a fait partie et qui a, entre autres, réalisé un documentaire sur la vie et les difficultés des femmes impliquées dans le mouvement hip hop en Amérique centrale.


COMAGATTE (Italie)

ok Comagatte 04COMAGATTE commence son histoire d’amour avec la musique dés l’âge de 10 ans par le biais de son père musicien. Toute sa jeunesse, elle reste très proche de la culture hip-hop jusqu’en 2008. Année à laquelle elle commence à écrire et à improviser. Elle partage, plus tard, l’affiche avec des artistes hip-hop de renommée internationale en étant programmée sur les premières parties de ICE ONE, ZULU, DJ CRAIM KAOS ONE,  M1 (DEAD PREZ) & BONNOT … Comagatte travaille actuellement sur son premier album solo dont trois singles sont déjà sortis : L’altra prospettivaFunky q.b et Stronza.


EnerGIA (Roumanie)

ok GIA 03EnerGIA est une rappeuse roumaine qui a grandi aux Etats-Unis. C’est à son retour en Roumanie qu’elle commence à faire de la musique et a développer sa carrière d’écrivain professionnel.  Côté musique, elle collabore avec plusieurs artistes locaux et encourage toutes les initiatives liées à la culture hip-hop. Dans ses textes elle tient à centrer son message sur l’inspiration et la motivation à travailler dur et à atteindre ses rêves.


ICYKAL (Angleterre)

icykalIcyKal est une artiste originaire du sud de Londres. Adepte du “Spoken Word”, elle est née et a été élevée à Lewisham, ville du légendaire Maxi Priest. Ice grandit en écoutant du reggae, de la dancehall et du hip hop. Et pour cause, sa mère, Sue Frost était clavieriste et chanteuse dans un groupe de roots/reggae dans les années 80. Tout ce cadre a définitivement lui ouvert la voie à l’amour de la musique. Elle commence donc à l’âge de 10 ans, en formant avec des amis le groupe Conscious Youts. Depuis ce jour, Icykal partage également la scène avec une autre rappeuse Laayie.  A elle deux, elles forment Dem Onez. Ice a déjà sorti deux EPs The Ice Breaker et The Angry Kid. Son dernier album Cold Bars Warm Art, est sorti en décembre 2015. Elle travaille actuellement sur son nouvel EP Artis4n Hip Hop dont Laayie et Ether L 9 feront partis.


GENNIE (Mongolie)

Gennie  okDulamsuren « Gennie » Suubilig connue aussi en tant que « Queen of Mongolian Rap » est née à Oulan-Bator.
Gennie découvre le rap alors qu’elle n’est qu’en 5e. Son nom de scène? C’est le producteur MciT (Enkhtaivan) qui l’a trouvé. Les thématiques de ses textes abordent principalement l’humain en tant que tel, mais surtout les droits des femmes. Des textes qu’elle clame sur des prods hip hop et qui vont au-delà des classes et de la culture… En 2010, elle se produit sur le festival français Hos Ayas et au Danemark pour le World Hip Hop Festival. C’est en 2015 qu’elle est invitée à Paris sur la programmation du festival Paris Hip Hop. Elle apparaît aussi dans le documentaire Mongolian Bling sorti en 2012.


KT GORIQUE (Suisse)

KT GoriqueK.T Gorique passe la plus grande partie de son enfance à Abidjan où elle est née. Portée par la musique africaine : les danses et les chansons spirituelles, ce n’est qu’à son arrivée en Suisse à l’âge de 11 ans qu’elle découvre le hip hop à travers des artistes comme The Fugees, Notorious BIG, le Wu –Tang … Inspirée par les rythmes hip-hop, elle commence avec la danse. Quelques années plus tard, après avoir chanté dans un groupe de rock, K.T s’essaye à l’écriture sur des prods rap. A l’âge de 15 ans,  elle rejoint le groupe Frères Incendie aux côtés de Opak et Ar-J. Ceux avec qui elle a fait ses premiers ateliers d’écriture en Suisse. En 2012, elle gagne le concours End of The Weak Suisse et part pour les finales mondiales à New-York. En 2014, on la voit à l’affiche du film Brooklyn réalisé par Pascal Tessaud.


KWEZI (France)

KweziKWEZI est une rappeuse/chanteuse de nationalité française, originaire du Congo Brazzaville. Elle a été très tôt attirée par la musique car initiée au jazz, blues, reggae et hip hop par un oncle collectionneur de disques.  Son intérêt pour la culture hip-hop s’est accru avec la découverte d’émissions comme Yo ! MTV Rap, Rap Line et Radio Nova. En 1996, elle forme le groupe EKTOMB, composé de deux membres Leslie Black (KWEZI) et D.Maxxi (Black Barbie). Elles collaborent avec des artistes tel que Mr R, les 2Bals, les 7 Corrompus, Kery James (l’Avant-Garde), écument les scènes de la région parisienne, participent aux Francofolies de la Rochelle, la Fête de l’Humanité ainsi qu’à de nombreuses compilations et autres projets. En 2013, Leslie Black est devenue KWEZI. Elle prépare actuellement un EP pour 2016.

LAAYIE (Angleterre)

laayie okLondonienne, Laayie est une artiste « spoken word ». La naissance de son amour pour la musique a été évident, mais la poésie a toujours été sa source d’expression jusqu’à ce qu’elle décide de commencer à écrire ses textes. Elle a remporté le concours « UK Unsigned » grâce auquel elle a enregistré son premier album solo Laayie’s Theory. Son contenu et les productions en font un son mélodique qu’elle estime stimulante et sincère. en terme de collaboration, Laayie travaille également avec Icykal. Ensemble, elles ont rejoint le collectif Hold Up Team et ont travaillé sur deux mixtapes et plusieurs projets.


LA FURIA (Pays-Basque)

furia para holddupQui de mieux que Furia pour présenter son parcours ?

« Je suis féministe et je rappe. Je viens de Cascante un village de la Ribera de Navarra. Je kiffe collaborer, avancer et partager des expériences avec d’autres rappeuses, rockeuses, punk et chanteuses d’opéras. J’ai une passion pour le flamenco et The Cure.Mais, je déteste la lâcheté et le manque de loyauté.

J’ai étudié le parcours de plusieurs rappeuses afin d’en faire une carte de propres références. J’adore travailler avec les adolescentes et des femmes. Pratiquant le roller-derby, je respecte les valeurs sportives . Le noir est ma couleur favorite et j’adore les imprimés léopards. J’adore la chanson populaire et las jotas et si je devais choisir une patrie ce serait le Pays-Basque. « 


MEDUSA (Tunisie)

ok medusa  01Medusa est une jeune artiste tunisienne tombée dans le Hip Hop à l’âge de 10 ans grâce au break dance.

Au fur et à mesure des années, Medusa n’a pas arrêté de se faire sa place et faire entendre sa voix dans un domaine qu’elle définit comme macho à ce temps là en Tunisie. A  l’âge de 16 ans, elle s’habitue à la scène en parcourant le pays. Elle est en train de préparer un projet scénique pour la Tunisie et le grand Maghreb avec son équipe (danseurs, vocalistes, musiciens, Dj) afin de promouvoir son album EKLEKTIK sorti en 2013 sur la plateforme de téléchargement Bandcamp.


ORACY (U.K)

Oracy ok[Déf.] oracy , nom : capacité à s’exprimer habillement et grammaticalement.


Depuis qu’elle a  foulé la scène en 2011, Oracy n’a pas arrêté de travailler avec plusieurs artistes du monde entier. Par la même occasion, elle a commencé  à répandre sa vibe avant gardiste en Europe. En véritable amoureuse du hip-hop, Oracy tient à apporter les principales valeurs de peace, love and (bien sur) havin’ fun scène, tout en partageant à son public son savoir par le biais de son flow accrocheur. La sortie de son dernier album Suttin Dubby est prévu pour août 2016.


REVERIE (U.S)

Originaire de Los Angeles, REVERIE écrit depuis son plus jeune âge. Une plume qu’elle trempe d’abord  dans la poésie avant de s’exprimer sur des prods’ réalisées par son frère (et DJ) LOUDEN BEATS. Inscrite dans une veine old school, REVERIE garde son propre univers : un rap où elle essaye de mêler profondeur et substance. Autodidacte et prometteuse, REVERIE a déjà sorti (après deux albums et 1 E.P) sa deuxième mixtape « QUICKSAND ».


SHE REAL (U.S)

2.16AHipHopSeazonStudioShoot-47 SHE REALDepuis 2012, SHE REAL est constamment active, sur scène comme en studio. En 2016, elle sort sa cinquième mixtape intitulée « Real Hip Hop Still Exists 2″. Travaillant en continu, elle a fait des apparitions remarquées dans l’émission Sway in the Morning et posé sur le XXL, Hot 97’s Elite 8 cypher. Présentation faite avec le public aussi via Respect Magazine et Hip Hop Weekly. She Real a collaboré avec Loaded Lux et Fred the Godson se positionnant parmi les poids lourds du hip hop underground. Gagnante de plusieurs concours  (trois fois de suite au Club Pyramid, deux fois au Hip Hop Seazon, mais aussi à l’évènement The Bar Exam: Atlanta’s Definitive Open-Mic Competition.) Mis à part ce palmarés, She Real s’est produite en première partie de Juelz Santana, Styles P, Tone Trump … Son mot d’ordre : travailler dur pour rendre ses rêves réels et ne prendre aucunes des opportunités pour acquises … Sa dernière scène ? A Paris pour le « Ready or Not ». (sherealtalk.com)


TINA MWENI (Danemark)Photo-by-HoldUpwear-2

Rappeuse, danseuse, poète … Originaire de Nairobi, TINA MWENI est arrivée à Copenhague à l’âge de cinq ans.  Dés l’âge de neuf ans elle se dirige vers une formation de danse à la Rhytmical High School de Copenhague, avant d’aller à la Flow Dance Academy. En 2010, elle fait un passage remarqué dans l’émission « Denmark’s got talent » où elle ira jusqu’en finale. En 2013, c’est dans le sud de la France que ses projets musicaux se poursuivent. A Marseille, elle rejoint le projet « East Africa Rise Up », elle décidera finalement de s’y installer. Depuis peu, elle officie avec le groupe Namaste ! avec une fusion jazz/hip hop.


TOUSSA (Sénégal)

ok Toussa  02Passionnée de la musique hip-hop dès son jeune âge, TOUSSA a commencé à s’imprégner de ce style musical. Jeune, elle aimait à la fois écouter la musique pop internationale et la poésie des femmes ouest-africaines appelée « Taassu ». En 2006, elle commence à rapper.Elle écrit ainsi ses textes avec un style unique de hip-hop et un ensemble spécial d’influences: hip-hop du sud, underground français, et le mbalax pop sénégalais. En plus de traiter, via ses textes, des problématiques qui touchent les femmes, Toussa a mis en place des programmes de sensibilisation, d’activités génératrices de revenus pour les femmes, ainsi que des formations pour les filles.

PRODUCERS

ORKIM (France) 
DEF BioBeatmaker à la production protéiforme, Orkim commence à faire des instrumentaux dés l’adolescence après avoir découvert Reason au lycée.
Quelques années passent et la pratique devient plus sérieuse, il s’achète une MPC et fonde avec de vieux potes le Beat Jacking Crew en 2008, pour lequel il produit et rappe. Dans la foulée Jarys (1/3 du BJC) et lui montent sur scène, aux côtés de Funkable, une formation Hip Hop/Jazz/Funk, pour officier en temps que Mcees. L’aventure s’arrête prématurément après que la formation se sépare pour changer de direction musicale. Depuis, Orkim se concentre sur sa production musicale, ainsi que le développement d’un petit studio associatif dans le 95, au sein duquel il travaille régulièrement avec les associations East Africa Rise Up (produisant notamment pour Watengwa) et surtout Rencontres Urbaines, à l’initiative du projet Call Me Femcee.

Facebook 


DJ NEJO (France)

dj nejo

Passé à la musique numérique depuis quelques années DJ NEJO a commencé par une formation de violoniste classique et jazz. Puis, passionné par la culture hip hop, il s’est mis au scratch, au mix, au record, mais aussi à organiser des événements, et depuis peu à produire quelques beats… C’est d’ailleurs l’acquisition d’une Mpc Studio et sa base d’instrumentiste qui lui ont donné l’envie de développer le beatmaking en live. Accompagnant en live plusieurs artistes sur scène, il a monté en parallèle un collectif « Groove Airline ».

Facebook

CONTACT

Contact booking, relations presse, communication : callmefemcee@gmail.com